les-mots-de-Sklaerenn

les-mots-de-Sklaerenn

Merveilleuse Tristesse

J’ai perdu ma force, ma gaieté.

J’ai perdu mes amours, mes parents

et j’ai désiré profondément

une autre vérité.

 

J’ai attendu l’insensé.

J’ai attendu désespérément.

Quand j’y ai cru, malheureusement ;

ce n’était qu’un rêve éveillé.

 

Et pourtant ils sont éternels.

Mes larmes leur sont fidèles.

Je les ai tant aimés.

 

Leur vie m’a donné ce cadeau.

C’est merveilleux et c’est si beau

que de pouvoir pleurer.



09/03/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser