les-mots-de-Sklaerenn

les-mots-de-Sklaerenn

Ecorchée Vive

Mon passé est un autre pays.

Exilée du monde de l'enfance ;

j'erre avec mélancolie

entre espoir et ignorance.

De ce passé qui s'est enfui, enfoui ;

me restent les rêves d'insouciance

d'une petite fille qui a grandi.

Ma peau garde les marques de sa souffrance.

Je pleure avec elle ce qui ne sera plus ;

les mots pas entendus,

l'amour non reçu.

J'aimerai la consoler. Etre consolée.

Que quelqu'un nous prenne dans ses bras

et embrasse les larmes que personne ne voit.

Les images. Les secrets. Les sanglots. Les reproches.

Oublier. Les oublier. Tout oublier.

Recommencer.

Impossible.

Alors tourner la page. Fermer la porte.

Cette porte. Cette blessure. Cette maison.

Je n'y habiterai plus. Je n'y habite déjà plus.



05/09/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser